vendredi 16 juin 2017

1ère CONFERENCE DE LA SAISON AU MUSEE SUR LE THEME DE L'EXPOSITION DE CETTE ANNEE


Dimanche prochain 25 juin, aura lieu la première conférence de la saison, organisée conjointement par le musée du Faouët et par l’Association des Amis du musée.
Cette conférence couvrira une partie du thème abordé cet été par l’exposition temporaire « 100 Métiers vus par les artistes en Bretagne » que vous pouvez admirer jusqu’au 8 octobre prochain, à savoir les métiers plus spécifiquement de l’Armor.


DIMANCHE 25 JUIN

SALLE DE CONFERENCES DU MUSEE
à 15 heures

Conférence de Christian BELLEC
Président de l’Association des amis du musée du Faouët


sur le thème :

LES PAYSANS DE LA MER ET LES PEINTRES :

GOEMONIERS, OSTREICULTEURS et PALUDIERS


Nous vous rappelons, pour l’occasion, que cette année, l’exposition comporte deux volets : l’un pictural, avec plus de 140 œuvres exposées dans les différentes salles du musée et dans la chapelle, l’autre photographique, avec près de 50 photographies d’artistes sur le thème des métiers anciens présentées dans le cloître de l’ancien couvent des Ursulines qui abrite le musée.



Nous espérons vous voir nombreux à cette occasion !



N’oubliez pas qu’il est nécessaire de réserver en téléphonant au 02 97 23 15 27
ou éventuellement par courriel

(La seconde conférence de la saison aura lieu à l’occasion du week-end des journées du Patrimoine, le dimanche 17 septembre. Elle aura pour thème « Les chiffonniers en Bretagne » ces pilhaouers, et sera animée par le vice-président de l’association Alain Bastendorff... Mais nous aurons le temps d'en reparler le moment venu !)





mercredi 7 juin 2017

INAUGURATION DU VOLET PHOTOGRAPHIQUE DE L'EXPOSITION SUR LES METIERS VUS PAR LES ARTISTES EN BRETAGNE

Vendredi soir 2 juin, à 18 heures, a eu lieu l'inauguration du volet photographique de l'exposition "100 métiers vus par les artistes en Bretagne" présentée actuellement au musée du Faouët.

Près de 50 photographies anciennes, réalisées par plus d'une dizaine de photographes, anonymes ou reconnus, dont le fonds photographique - pour plusieurs d'entre eux - est conservé au musée de Bretagne à Rennes, sont exposées pour l'occasion dans le cloître du musée du Faouët jusqu'au 8 octobre prochain.
Beaucoup de ces photographies nous montrent  des scènes illustrant de nombreuses activités de travail en ce tout début du 20e siècle, au Faouët même ou dans ses environs.

Les invités, dans le cloître, découvrent les photographies anciennes sur les vieux métiers...

Outre ceux couvrant les murs du cloître, des documents fragiles sont placés dans une vitrine

 Ces clichés nous font prendre conscience à quel point les deux expressions artistiques : photographie et peinture sont complémentaires et étroitement imbriquées. Ainsi les photographies prises par les deux artistes-peintres Jeanne-Marie Barbey ou André Dauchez, que les visiteurs pourront admirer, étaient aussi autant de documents précieux pour l'élaboration future de certaines de leurs toiles.

Dans la salle de conférences du musée, les invités se sont ensuite rassemblés pour entendre Monsieur le Maire André Le Corre et Anne Le Roux-Le Pimpec, responsable du musée. Ceux-ci ont donné quelques précisions sur l'exposition, son organisation et son contenu et ont également adressé leurs remerciements aux différents partenaires et acteurs de cette "exposition dans l'exposition".


André Le Corre, maire du Faouët, s'adresse à l'assistance

Anne Le Roux - Le Pimpec, responsable du musée, présente à l'auditoire le contenu de l'exposition

  Ces remerciements s'adressaient aux prêteurs des photos, institutions ou particuliers, ainsi qu'aux rédacteurs du petit catalogue de format 15 x 15 édité pour l'occasion (et qui sera vendu 10 euros à l'accueil du musée) : Roland Bouëxel, Gérard Berthelom et Christian Bellec, président de l'association des amis du musée. Ce dernier, prenant la parole à la suite des deux précédents intervenants, en a profité pour rappeler l'importance historique de la photographie dans la vie du foyer artistique qu'était Le Faouët dans la première moitié du 20e siècle. En effet les deux hôtels-restaurants du village, qui abritaient des artistes, avaient chacun installé des chambres noires et mis à disposition du matériel afin que les photographes puissent développer leur clichés.
Monsieur le Maire a tenu également à rappeler l'importance du soutien financier que le Crédit Mutuel de Bretagne - Arkéa assure au musée dans le cadre de son mécénat culturel, surtout dans le contexte actuel très tendu.

L'assistance écoute Monsieur le maire qui remercie les différents acteurs et partenaires de l'exposition

Enfin, le traditionnel "verre de l'amitié" a clôturé cette sympathique réunion.

samedi 3 juin 2017

VISITE DE L'EXPOSITION "LA MODERNITE EN BRETAGNE - 1" AU MUSEE DE PONT-AVEN

Hier, vendredi 2 juin, une quinzaine d'adhérents de l'association se sont retrouvés à Pont-Aven pour ce qu'il faut bien appeler la première "sortie culturellle " de notre (encore) toute jeune association des Amis du Musée du Faouët.
Le bureau de l'association avait en effet organisé une visite de l'exposition temporaire actuellement présentée au musée de Pont-Aven depuis le  4 février et jusqu'au 11 juin prochain et qui s'intitule : " La modernité en Bretagne - 1". Pourquoi "1" ? : car un second volet suivra, à partir du 1er juillet et jusqu'à début 2018...
Ci dessous le visuel de l'affiche de l'exposition, ce tableau de Ferdinand Loyen du Puigaudeau : "Le vieux figuier à Pénerf". 


Par une journée chaude et ensoleillée, nous nous sommes retrouvés un peu avant 15h devant l'entrée du musée, l'occasion de faire une photo de groupe des participants :

Les participants à la visite devant l'entrée du musée....

...sans leur président ....qui prend la photo !...

C'est la conservatrice en chef du musée de Pont-Aven (et du musée de la pêche à Concarneau) elle-même, Estelle Guille des Buttes qui nous a fait l'honneur de conduire cette visite commentée de l'exposition.
L'exposition est conçue en trois parties. Elle débute par une toile d'Eugène Boudin sur Camaret puis on enchaîne sur Belle-Ile et un superbe tableau de Claude Monet prêté par le musée d'Orsay mais aussi trois belles toiles très colorées  d'un artiste australien moins connu : John Peter Russell, toiles appartenant aussi à Orsay mais en dépôt au musée des Jacobins à Morlaix. On aperçoit le Monet et les toiles de Russell sur les deux photos ci-dessous prises pendant notre visite :

Estelle Guille des Buttes devant  Tempête, côtes de Belle-Ile de Claude Monet.

Les deux toiles de John Peter Russel : Le port de Goulphar sous la neige et Le Pêcheur en bleu.
La conservatrice nous décrit ensuite des toiles de Henri Le Sidaner, Henri Martin, puis Robert Delaunay et pour le mouvement fauve en Bretagne Jean Puy. Sans oublier Maxime Maufra, dont la chaumière est toujours visible à Kerhostin, sur la presqu'île de Quiberon.
Viennent ensuite dans la seconde partie, pêle-mêle, André Jolly, Jean-Bertrand Pégot-Ogier, Conrad Kickert, et Constantin Kousnetzoff dont on aperçoit certaines oeuvres sur les deux photos suivantes :

Estelle Guille des Buttes devant les toiles de Kousnetzoff et Pégot-Ogier

On aperçoit ici les oeuvres de Le Fauconnier, Conrad Kickert et Georges Sabbagh
Enfin, dans une troisième partie, on découvre d'abord l'école de Concarneau, avec Henri Barnoin, Fernand Legoût-Gérard, Achille Granchi-Taylor et Mathurin Janssaud, mais aussi l'américain d'origine, Charles Henry Fromuth, et deux merveilleux pastels, tryptiques de grand format, dont l'un provient des collections de la ville de Concarneau. 
L'exposition se termine par une évocation de Louis-Marie Désiré Lucas, de Lionel Floch, (avec deux tableaux de ramassage et de brûlage du goémon qui nous ramènent à l'exposition du musée du Faouët de cette année !...) d'Henri Guinier, bien connu au Faouët, mais aussi de deux artistes de la "bande noire" Charles Cottet et Lucien Simon, dont on a pu admirer plusieurs oeuvres au Faouët l'an dernier, lors de l'exposition consacrée au thème de la fête. 
Un très grand merci encore au musée de Pont-Aven et à ses équipes, qui nous ont accueillis de façon très sympathique et tout particulièrement à sa conservatrice en chef, Estelle Guille des Buttes, qui nous a consacré 1h35 de son temps pour nous conduire pas à pas dans cette superbe exposition. Grâce à son commentaire toujours clair, précis, accessible à tous, elle nous en a fait découvrir toutes les richesses.
De l'avis général, tous les adhérents de l'association étaient ravis de cette visite et après un passage obligé par la boutique du musée, semblaient prêts à renouveler l'expérience... par exemple lors du second volet de cette exposition : "La modernité en Bretagne - 2" qui aura lieu du 1er juillet 2017 au 7 janvier 2018.

Gageons que cette première sortie culturelle organisée par l'association sera suivie de beaucoup d'autres, de cette qualité, dans les mois et les années à venir...


samedi 6 mai 2017

LE 13 MAI, DEBUTE AU MUSEE L'EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES SUR LES METIERS EN BRETAGNE

Eh oui !... ce n'est pas une, mais presque deux expositions, que nous pourrons admirer au musée du Faouët cette année !
En effet l'équipe de direction du musée a réalisé, sur proposition de la municipalité, et en complément de l'exposition de peinture intitulée : "100 Métiers vus par les artistes en Bretagne" une EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES sur le même thème

 
Ce sont d'abord plus d'une quarantaine de photos d'artistes qui seront présentées dans le cloître, à partir du 13 mai prochain. En effet, cette année les visiteurs ont pu constater qu'aucun tableau n'y avait été accroché depuis le début de l'exposition peinture, le 1er avril, et ce en prévision de cette seconde séquence, organisée par Anne Le Roux-Le Pimpec et son équipe. 
Pour l'occasion, des grands noms qui ont marqué la production photographique en Bretagne, à la toute fin du 19ème siècle et au 20ème, seront  présents sur les cimaises du musée. On pourra ainsi y découvrir et y admirer de superbes photographies de Robert Demachy, Paul Géniaux, Adolphe Piriou, mais aussi André Dauchez (dont plusieurs oeuvres peintes sont également exposées) ou encore Paul Gruyer, Amédée Fleury ou Michel Thersiquel pour n'en citer que quelques-uns.
On retrouvera avec plaisir, dans des clichés d'une qualité étonnante, souvent remarquablement composés et mis en page par de véritables artistes, toute la diversité des métiers égrenés par l'exposition peinture. De manière émouvante, le visiteur pourra constater que les photographes ont saisi,  figés dans un instantané, les mêmes gestes et les mêmes attitudes de ces travailleurs de l'Argoat comme de l'Armor, que ceux que les artistes peintres (qui leur étaient contemporains) ont fixé sur leur toiles.


 Cette présentation d'oeuvres de photographes parfois "amateurs" mais de grand talent, reconnus par leurs pairs et passés à la postérité ainsi que celles de véritables artistes professionnels, sera complétée par un second volet plein d'originalité. On sait qu'une des volontés, à la fois de la municipalité, de l'équipe du musée, mais aussi de l'Association des amis du musée est de faire venir plus encore les habitants du Faouët dans leur musée, de mieux les faire participer à sa vie. Il s'agit par exemple, lors de manifestations ponctuelles, qu'ils puissent ne plus être simplement spectateurs mais que, le temps d'une journée ou d'un moment, ils puissent en être aussi parfois les "acteurs". L'occasion leur en est donnée ici, puisque le musée les a sollicités au cours du mois d'avril pour fouiller leurs archives familiales et éventuellement y trouver des photos sur ce thème des métiers, prises par leurs ascendants, parents, grands-parents, oncles ou tantes..., et qui pourraient présenter une valeur et un intérêt documentaire . Et pourquoi pas ses propres photos, peut être alors plus récentes, réalisées avec son matériel, son regard et sa sensibilité ?... L'ensemble de ce matériel iconographique qui aura été sélectionné, sera présenté, toujours dans le cloître, sous forme d'un mur de photographies
Pour couronner le tout, un petit catalogue de 96 pages mais de format nettement inférieur à la taille du catalogue réalisé pour l'exposition peinture, sera édité. Outre une introduction rappelant sommairement les temps forts de l'histoire de la photographie, il comportera des reproductions de nombreuses photos exposées accompagnées d'un bref commentaire ainsi que de très courtes biographies des artistes photographes qui ont réalisé ces clichés. Ce catalogue sera disponible à l'accueil du musée à partir du 2 juin prochain. 
Alors rendez-vous à partir du 13 mai pour  la découverte de l'évènement qu'est cette "exposition photos" dans le cloître du musée !

dimanche 2 avril 2017

LE MUSEE A OUVERT SES PORTES ET MET A L'HONNEUR LE TRAVAIL SOUS TOUTES SES FORMES !...

Ce samedi 1er avril (non, ce n’est pas une fausse information !...) le musée du Faouët ouvre ses portes pour un peu plus de six mois. L’exposition de la saison 2017 a en effet débuté ce week-end et durera jusqu’au 8 octobre prochain. Après la fête, l’an dernier, ce sont les métiers qui sont à l’honneur cette année. L’exposition s’intitule :

100 METIERS VUS PAR LES ARTISTES EN BRETAGNE

Le vernissage de l’exposition a eu lieu  vendredi 31 mars au soir, en présence d’une très nombreuse assistance, comme toujours en cette occasion. Avant le verre de l’amitié, offert aux invités par la municipalité, les personnes présentes ont pu admirer les quelques 140 œuvres présentées dans les quatre salles du musée ainsi que dans le vaste espace de la chapelle.

La foule se presse dans la chapelle pour le vernissage de l'exposition

L'assistance écoute les interventions de chacun des intervenants à la tribune


Peintures estampes et dessins prêtées par différents musées bretons ou hors Bretagne, mais aussi par de très nombreux particuliers, ont été réunies pour illustrer le labeur sous tous ses aspects. Ce sont des métiers qui, pour certains, ont disparus, emportés par la modernité, dont par bonheur nous gardons traces entre autres grâce aux artistes qui les ont immortalisés sur leurs toiles, mais aussi de nouveaux métiers liés à l’essor de la communication ou aux nouvelles technologies. Certains sont plus tournés vers l’Armor : goémoniers, ostréiculteurs, paludiers et bien sûr toute l’activité liée à la pêche sous toutes ses formes, d’autres plus centrés sur l’Argoat. Les activités agricoles sont amplement représentées, moissons, battages, fenaison… récoltes diverses, mais aussi, pêle-mêle, un peu comme dans un inventaire à la Prévert, les tailleurs de pierre, les vanniers, les brodeuses, les tisseurs de voiles, les cordiers, les douaniers ou encore le rémouleur ou le crieur public !...


André Le Corre, maire du Faouët, félicite l'équipe du musée pour son superbe travail

Anne Le Roux-Le Pimpec, responsable du musée, présente l'exposition au public

Christian Bellec, président des Amis du musée, informe des activités de l'association

Sont intervenus successivement André Le Corre, maire du Faouët, Anne Le Roux-Le Pimpec, responsable du musée qui, avec son équipe, a cette année conçu et réalisé de bout en bout cette superbe exposition, puis Christian Bellec, président de l'association des amis du musée du Faouët, pour donner quelques informations sur les activités de l’association qui accompagneront cette nouvelle saison du musée. Etaient présents également Messieurs Christian David, président départemental du Crédit Mutuel de Bretagne et Alain Poupon, directeur du CMB pour le Morbihan, représentant ainsi le principal partenaire financier de l’institution qu’est cet établissement bancaire.


Madame Murielle Jourda, représentante du Conseil Départemental du Morbihan

Philippe Noguès, député de la 6ème circonscription du Morbihan

Madame Murielle Jourda, représentante du Conseil Départemental du Morbihan puis M. Philippe Noguès, député de la 6ème circonscription du Morbihan, ont  tous deux félicité l’équipe de conservation et de direction du musée et la municipalité pour la qualité encore une fois remarquable de leur travail et l’intérêt toujours renouvelé que représente chaque année l’exposition temporaire.
Alors souhaitons "bon vent" à cette nouvelle exposition du musée et espérons qu'elle drainera, tout au long de la saison, une assistance nombreuse et enthousiaste pour venir découvrir et admirer toutes ces oeuvres généreusement prêtées par les institutions culturelles et les particuliers. Regroupées, elles forment un ensemble remarquable qui vont, à n'en pas douter, constituer à nouveau l'un des évènements culturels majeurs du centre-Bretagne en cet été 2017.

Le public invité au vernissage découvre les oeuvres présentées dans la chapelle




jeudi 2 mars 2017

CAMPAGNE DE MECENAT PARTICIPATIF POUR LA REFECTION DES VITRAUX ET DE LA TOITURE DU MUSEE


Nous vous relayons le message publié également sur le site du musée lui-même :
Afin de pouvoir réaliser les travaux de restauration du musée (vitraux et toiture de la chapelle), la commune du Faouët lance une campagne de mécénat participatif sous l'égide de la Fondation du Patrimoine et avec le soutien de l'association des Amis du musée du Faouët. Chacun selon ses moyens peut "apporter sa pierre à l'édifice" en soutenant cette opération de restauration.

Merci par avance de votre générosité !

Voici le "scan" du recto et du verso du dépliant édité pour l'occasion par la Fondation du Patrimoine :



 Pour les particuliers, ce don ouvre droit à une réduction d'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don.

Si vous souhaitez obtenir plus d'information et faire un don en ligne concernant ce projet, vous pouvez consulter le site de la Fondation du Patrimoine : http://www.fondation-patrimoine.org/47461


samedi 18 février 2017

LA CONFERENCE SUR LES VITRAUX : UNE REUSSITE

Vendredi soir de la semaine dernière, le 10 février, a donc eu lieu, dans la salle de conférences du Musée, la conférence donnée par Gusti Hervé, chargé du patrimoine religieux en Finistère, et qui avait pour titre :

Histoire du vitrail en France au 20ème siècle
Quelques exemples significatifs en Bretagne

 Environ une trentaine de participants avaient répondu à l'appel et ont eu le plaisir de pouvoir assister, de l'avis général, à une prestation de grande qualité de la part de l'intervenant.

Alain Bastendorff, vice-président de l'association,  présente le conférencier, Gusti Hervé à l'auditoire

Après un bref rappel de l'état de la production artistique du vitrail en France dans la seconde moitié du 19ème siècle, Gusti Hervé nous a montré comment les artistes qui ont réalisé, au 20ème siècle, des vitraux pour de très nombreux édifices religieux bretons avaient été influencés par les grands courants artistiques qui avaient marqué l'histoire de l'art de cette époque : l'Art Nouveau, le Bauhaus...etc....
Le conférencier a su aussi mettre en lumière comment des peintres contemporains bretons comme Le Moal, Le Dilasser ou d'autres, comme Manessier, Bazaine, Bissières, ont participé à cette aventure de la réalisation de vitraux pour églises ou chapelles en Bretagne ou ailleurs.
Ainsi, toutes les personnes présentes ont pu apprécier la richesse et l'étendue des connaissances sur l'art du vitrail en France, et en Bretagne en particulier, de Gusti Hervé et l'humour qu'il a manifesté, tout au long de son exposé, a vraiment séduit les participants !

Une assistance attentive prête à suivre la prestation du conférencier...

Pour reprendre les propos d'Alain Bastendorff, notre vice-président, qui a particulièrement oeuvré à la préparation et à la réalisation matérielle de cette conférence : " Dorénavant nous ne lèverons plus les yeux de la même manière vers la lumière qui traverse et magnifie les vitraux des chapelles et églises, en se remémorant les éclaircissements que nous a apportés le conférencier."
Cette conférence était une première, pour tenter de créer une animation culturelle au musée, pendant la période où il est encore fermé. Réunir plus de trente personnes dans ces conditions nous semble de bon augure et gageons que d'autres manifestations de ce genre pourrons, lors des saisons suivantes, faire vivre le musée dans sa légitime période de sommeil. En tous cas, les membres de l'association s'y engagent.